ELCFE.webp

THÉÂTRE

2H00

TARIF

picto-13-ans.png

 

Et le cœur fume encore 

Compagnie Nova  

jeudi

20 JANVIER

20h30

Dans cette traversée kaléidoscopique, la jeune compagnie Nova explore, d’hier à aujourd’hui, les résonnances de la guerre d’Algérie, pour une histoire enfin mise en commun…   

Et le cœur fume encore donne à entendre les témoignages de personnes ayant vécu la guerre d’Algérie et de leurs descendants. Le spectacle alterne récits de vie et reconstitution d’événements marquants de la vie artistique et politique de l’époque et marie avec justesse le réel à la fiction, l’intime au politique. 

Incarnant pieds-noirs, militants et travailleurs algériens, anticolonialistes, harkis ou jeunes d’aujourd’hui, les sept acteurs passent d’un rôle à l’autre et défendent leurs personnages avec humanité. 

Surgit un théâtre jubilatoire, nuancé et drôle qui, en donnant la parole à ceux qui se sont tus trop longtemps, éclaire les fractures sociales et politiques de la France d’aujourd’hui. 

> plus d'infos

 

Mise en scène : Margaux Eskenazi Conception, montage et écriture : Alice Carré et Margaux EskenaziAvec Armelle Abibou, Loup Balthazar, Salif Cisse, Malek Lamraoui, Yannick Morzelle, Raphael Naasz, Eva RamiAvec des extraits de Kateb Yacine, Assia Djebar, Edouard Glissant, Jérôme LindonCollaboration artistique : Alice CarréLumières : Mariam RencyEspace : Julie Boillot-Savarin / Création sonore : Jonathan Martin / Vidéo : Jonathan Martin et Mariam Rency / Costumes : Sarah Lazaro / Avec les voix de Paul Max Morin, Nour-Eddine Maâmar et Eric Herson-Macarel. 

 

Autour du spectacle 

  • Du mardi 18 au vendredi 28 janvier, au théâtre le Sémaphore :
    exposition « Des archives pour dire l’Algérie »
    conçue par les Archives nationales d’outre-mer à partir d’une sélection de documents d’archives (iconographie, lettres manuscrites, coupures de presse, cartes…) issus de leurs fonds, abordant ces thèmes : « Conquête et colonisation 1830-1914 », « L’entre-trois-guerres 1914-1954 », « Vers l’indépendance 1954-1962 » (gratuit) ;

 

  • Mercredi 19 janvier à 18h30, à la Médiathèque Boris Vian de Port-de-Bouc : 
    rencontre avec Seham Boutata, autrice française d’origine algérienne, autour de son livre La Mélancolie du maknine - Quand l’histoire de l’Algérie se mêle au chant du Chardonneret (mars 2020), sur l’histoire de l’Algérie, de la colonisation aux mouvements de libération (gratuit). Ce récit littéraire prend appui sur son travail d’enquête mené des deux côtés de la Méditerranée, en le prolongeant jusqu’au mouvement Hirak de février 2019 et à l’incroyable élan démocratique qui souffle sur l’Algérie. Elle a également produit deux documentaires radiophoniques sur France Culture : Le Chant du chardonneret (« Une histoire particulière »), et L’Élégance du chardonneret (« Création on air ») ;

  • mercredi 19 janvier à 21h au cinéma le Méliès de Port-de-Bouc :
    projection du film Fragments de rêves de Bahia Bencheikh El Fegoun (ALG/FR, 2017, 1h15, VOST)
    En janvier 2011, d’importantes manifestations éclataient en Algérie contre la flambée des prix de denrées de base. La répression fut telle qu’en février, alors que démarrait ce que l’on a appelé "le printemps arabe" au Maghreb, l’Algérie ne connut pas ce printemps politique. C’est ce soulèvement avorté que le film documente par une série d’entretiens avec les acteurs de la société civile algérienne et des images d’archives puisées sur les réseaux sociaux. Comment le peuple algérien, fort de ce désir de liberté et de démocratie a-t-il manqué cette occasion historique ? Ce film ouvre une riche piste de réflexion sur la nature du mouvement social en Algérie.